24 Avril 2015

ATV

Le véhicule automatique de transfert européen, ou ATV (Automated Transfer Vehicle), est un vaisseau spatial développé par l’ESA dans le but de ravitailler la Station Spatiale Internationale. Pouvant transporter jusqu’à 8 tonnes de matériel, il est capable de s'amarrer automatiquement à la station sous contrôle de l’ATV-CC.

L’ATV est un vaisseau cargo spatial partiellement automatisé, conçu pour ravitailler la Station Spatiale Internationale (ISS). De forme cylindrique, long de 10m pour 4.5m de diamètre, l’ATV peut transporter jusqu’à 8 tonnes de matériel : oxygène, carburant, eau potable, vivres, équipements scientifiques… Lancé par une version dédiée de la fusée Ariane 5, l’ATV vient ensuite s’amarrer à l’ISS. Une opération délicate pilotée depuis l’ATV-CC, le centre de contrôle de l’ATV implanté au sein du Centre Spatial du CNES, à Toulouse. Une fois amarré, le vaisseau cargo est alors vidé de sa cargaison, puis rempli des déchets de la station. Au cours de cette période d’amarrage qui peut durer jusqu’à 6 mois, l’ATV utilise si nécessaire son système de propulsion pour rehausser l’orbite de l’ISS. Le but : compenser la baisse d’altitude de l’ISS, légèrement freinée par le frottement atmosphérique. Les moteurs de l’ATV servent également à corriger l’attitude de l’ISS afin d’éviter des débris ou de faciliter l’amarrage d’autres véhicules visiteurs. A l’issue de ce séjour en orbite, l’ATV se détache de son port d’amarrage, puis se désintègre lors de son entrée dans l’atmosphère.

Elaboré par l’ESA, l’ATV a été conçu afin de remplacer la navette spatiale américaine dans son rôle de ravitailleur de l’ISS, dont l'exploitation a cessé en 2011. Le premier vaisseau ATV, baptisé Jules Verne a été lancé le 9 mars 2008. L’ATV-2 Johannes Kepler arrivait en 2011, qui a été succédé par l’ATV-3 Edoardo Amaldi, l’ATV-4 Albert Einstein et l’ATV-5 Georges Lemaître à raison d’un lancement par an.